Nos sources de financement

Plus il y aura de membres, plus la Coopérative pourra bénéficier d’un pouvoir de négociation pour s’offrir des services. Plus il y aura de services à offrir, plus nous aurons de membres.

Les projections financières quant à la réalisation du projet de doter le Québec d’un Sanctuaire pour les perroquets sont directement proportionnelles au nombre de membres participants. On évalue à plusieurs centaines le nombre de membres nécessaire pour intéresser des partenaires financiers potentiels dans l’achat d’un site et son aménagement.

La Coopérative pourra développer des activités pour ses membres en autant qu’il y aura des membres qui désireront se prévaloir de ces activités. La CO-ESP est une entreprise privée qui développe un nouveau concept pour la garde à long terme des perroquets, dans un endroit spécifiquement conçu pour répondre à leurs besoins, conformément à sa mission première qui est de doter le Québec d’un Sanctuaire national pour perroquets.

Les perroquets du Québec ont besoin que leurs propriétaires se regroupent pour prendre soin d’eux, selon leurs spécificités. Par la suite, la CO-ESP s’efforcera de sensibiliser la population québécoise afin d’améliorer le sort de ces animaux en leur donnant le statut nécessaire à leur protection, conformément à sa mission élargie (« soutenir la protection, la sauvegarde et l’intégration du perroquet comme animal de compagnie dans les réseaux sociaux et privés de la société canadienne, par l’éducation populaire »).

Les premiers membres officiellement inscrits sont conscients que leur participation aux premières activités mises en place sera le gage infaillible de la crédibilité dont jouira la CO-ESP auprès de l’ensemble de la communauté. Avant de solliciter des investissements externes, il faut d’abord générer un capital financier interne et bâtir une crédibilité auprès des partenaires susceptibles de financer le futur bien immeuble de la Coopérative.

La CO-ESP a aussi pour mission sociale de soutenir les causes de toutes les associations protectrices des animaux. Tout en travaillant à la cause de la protection des perroquets, elle entend développer les principes de respect des animaux autant auprès de la société en général qu’auprès de sa propre communauté.

Au moment de se séparer d’un perroquet, les propriétaires se retrouvent devant peu de solutions : vendre l’oiseau sur le marché public ou le placer dans un refuge.

À l’heure actuelle, un bon refuge de réputation est certes l’endroit le plus approprié pour placer un perroquet. Les propriétaires de bons refuges sont des personnes scrupuleuses ayant développé une grande connaissance des perroquets et elles sont très respectueuses dans leur quête de bonnes familles pour les perroquets qui se retrouvent dans leur maison d’accueil.

PHASE 1 : le site Internet
Nous tenons à remercier Denis Hunter Design pour sa généreuse participation à la création de notre site Internet et de notre logo corporatif.

Le site Internet est notre premier outil de communication avec nos membres et futurs membres, et les activités développées par le biais du site Internet représentent la Phase 1 du développement de la CO-ESP.

Le site Internet permet un échange d’informations privilégié entre nos membres utilisateurs, nos membres de soutien, nos partenaires professionnels et nos commanditaires. Le site appartient aux membres, qui doivent l’utiliser et l’alimenter pour leurs propres besoins. C’est une partie intégrante du concept. Transmettre des textes, des vidéoconférences, des photos, des expériences et des histoires ; propulser des échanges d’informations, proposer des sujets de conférences, transmettre des offres de produits : toutes ces activités générées par les membres profiteront aux membres. En outre, le site Internet est le principal diffuseur de la mission et des objectifs de la CO-ESP.

PHASE 2 : le Sanctuaire national des perroquets
Le Sanctuaire aura comme première fonction d’assurer un endroit de fin de vie aux perroquets des membres, lorsque ceux-ci devront se séparer de leurs oiseaux. Le Sanctuaire permettra aussi aux membres de placer leurs oiseaux en garderie pour différentes périodes. Les non-membres pourront aussi bénéficier du Sanctuaire aux fins de garderie ou de placement à vie moyennant le paiement d’un montant prédéterminé pour les non-membres.

Dans tous les cas, une grille tarifaire supervisée par un actuaire s’appliquera. Elle définira les coûts des services selon un forfait qui tiendra compte du nombre d’oiseaux placés par le membre ou le non-membre, du type d’oiseau et de son âge, de la durée du séjour, des aménagements nécessaires et de la participation financière antérieure du membre à la vie de la Coopérative.

D’autres sources de revenus pourront être disponibles selon l’endroit choisi pour abriter le futur Sanctuaire national des perroquets du Québec.

Haut ↑