Pellets vs Seeds: A Quick Look at the Pros and Cons / Moulée vs graines : Un aperçu des pour et des contre

LKeeltyBy Lisa Keelty
Lire la traduction française  →

Using pellets or seeds as a base diet is one of the hotly debated topics in aviculture. Pellets are formulated diets that are considered to be “complete” for our avian companions. Seeds are just that, packed mixed seeds and nuts of various types catered to whatever you have at home. There are several arguments for and against each food base:

Pellets are formulated to be a nutritionally complete diet: The word we need to take from the manufacturer, however many quality products with extensive testing are out on the market with the data to prove their claims.

Pellets are not natural: Obviously true, however there is also nothing natural about packed seed diets we feed our birds either.

Pellets are boring: Some pellets are very plain because there are no artificial colours added, not necessarily a bad thing. They also might have a bland taste but most birds do not have a superb sense of taste to begin with. Many birds soak their pellets inside their water bowls to enhance the flavour.

Pellets make less mess: Unless you have a parrot that tosses his food just to get your attention, pellets are by far much less messy than seeds since the entire food piece can be consumed instead of just a portion of it.

Pellets are expensive: Untrue, check how much money you spend on a high-quality seed mix versus the same weight in pellets and you will notice in a very short period of time that the pellets cost substantially less since there is much less waste involved.

Pellets make life easy: I do not want to imply that bird owners are lazy, but all aspects of feeding a pet bird a formulated diet are more alluring than seeds and nuts. You do not need to add vitamin and calcium supplements, you do not need to constantly prepare fresh and cooked foods (although I would still recommend it regardless) which most of us can barely do for ourselves let alone our pets, and above all our companions get the same nutritional benefit from each pellet instead of too much fat and oil from preferred seeds in mixed diets.

Seeds are natural: Yes and no. Seeds and nuts are “natural” but you cannot compare those packed bags as a comparison to a true natural diet that the animal would consume in the wild since that can widely change depending on season and rainfall.

Seeds are more attractive to my bird: Most birds will always eat seeds before pellets when given the choice since they are coloured different, have different textures and different tastes. This does not make them a suitable base diet alone.

Seeds need supplements: Any bird that eats a base diet of seed absolutely needs to have vitamin and calcium supplements, fresh vegetables, fruits, legumes and sprouted foods daily. Seed is nutritionally poor and cannot be used alone. Even seeds that have been “vitaminized” are only coated with said vitamins, and of course as we know our pet birds eat seed once it has been husked. Very little of those vitamins penetrate through the shell.

Seeds are fattening: Some types of seeds and nuts such as sunflower, safflower and peanut are very oily and can make our pet birds obese if overused.

My personal opinion and that of many other aviculturists and veterinarians is that pellets are by far superior to seeds as a daily diet. They are nutritionally balanced, can come in a variety of colours and shapes and are easily accepted by weaning babies that have been exposed to them at the proper age. There are always exceptions and some species of birds do in fact need seed in their diet. I am in no way claiming that seeds and nuts are bad for our pet birds, however for most parrots and parakeets I believe that they should be given in moderation, as training treats and supplements, or as part of (but not completely) a balanced daily diet.

A Quick Note about Gravel and Gravel Products
A thing of the past, many people still believe that gravel is a necessity for birds but this is far from the truth. With the exception of doves and quail, most pet birds hull the portion of the seed they eat and therefore do not need any type of gravel product to help crush food in the gizzard (stomach). If given, birds that overly consume gravel will have a compacted gizzard which will result in death, a risk not worth taking. Instead oyster shell can be given, it is 100% safe and a good source of calcium.

Haut ↑

•    •    •

Traduction française par Danielle Veyre Piazzoli

Le choix entre la moulée et les graines pour l’alimentation de base figure parmi les sujets les plus controversés en aviculture. La moulée est un aliment préparé, considéré comme « complet » pour nos compagnons ailés. Les graines ne sont que des graines, emballées dans des paquets de mélanges variés, destinées à nourrir vos petits pensionnaires, quels qu’ils soient. Il existe plusieurs arguments pour et contre chacune de ces alimentations :

La moulée est nutritionnellement complète : Il nous faut croire les fabricants sur parole. Cependant, on trouve sur le marché beaucoup de produits de qualité, analysés en détail, et les fabricants disposent de données prouvant leurs dires.

La moulée n’est pas naturelle : C’est évident, mais il n’y a rien de naturel non plus à offrir une alimentation composée de graines empaquetées à nos oiseaux.

La moulée est lassante : Certaines moulées ne sont pas très attrayantes parce qu’elles ne contiennent aucun colorant artificiel, ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Elles peuvent aussi être fades, mais la plupart des oiseaux ne possèdent pas un sens aiguisé du goût au départ, de toute façon. De nombreux oiseaux trempent leurs granulés dans l’eau pour en rehausser la saveur.

La moulée fait moins de dégâts : À moins que votre perroquet ne jette sa nourriture juste pour capter votre attention, la moulée fait beaucoup moins de dégâts que les graines, puisque chaque granulé peut être consommé entièrement, au lieu de partiellement.

La moulée coûte cher : C’est faux. Vérifiez combien vous dépensez pour un mélange de graines de haute qualité par rapport au même poids en moulée et vous vous apercevrez très vite que le coût de la moulée est bien moins élevé, parce qu’il y a beaucoup moins de perte.

La moulée simplifie la vie : Je ne veux pas insinuer que les propriétaires d’oiseaux sont paresseux, mais l’alimentation avec la moulée est, sous tous ses aspects, plus attrayante qu’avec les graines. Vous n’avez pas besoin d’ajouter des suppléments en vitamines et en calcium, de préparer constamment de la nourriture fraîche ou cuite (bien que je continue à le recommander quand même), ce que la plupart des gens peuvent à peine faire pour eux-mêmes et encore moins pour leurs animaux de compagnie. Surtout, nos compagnons retirent les mêmes bénéfices nutritionnels de chaque granulé de moulée, au lieu de trop de gras et d’huile de leurs graines préférées dans les mélanges qu’on leur propose.

Les graines sont naturelles : Oui et non. Les graines et les noix sont « naturelles », mais vous ne pouvez comparer cette nourriture en sac à la vraie nourriture que l’animal consommerait dans la nature, car cela peut varier énormément selon la saison et les précipitations.

Mon oiseau est plus attiré par les graines : La plupart des oiseaux mangeront toujours les graines avant la moulée si on leur donne le choix, parce qu’elles sont de différentes couleurs et ont des textures et des saveurs variées. Cela ne suffit pas à en faire une alimentation appropriée.

Les graines doivent être complétées par des suppléments : Tout oiseau dont l’alimentation est composée de graines doit absolument recevoir des suppléments en vitamines et en calcium et consommer quotidiennement des fruits et légumes frais, des légumineuses et de la nourriture germée. Les graines sont nutritionnellement pauvres et ne peuvent être utilisées seules. Même les graines qui ont été « vitaminées » ne sont qu’enrobées desdites vitamines et, bien sûr, comme nous le savons, nos oiseaux de compagnie mangent les graines une fois décortiquées. Seule une toute petite quantité de ces vitamines pénètre à travers la coquille.

Les graines font grossir : Certains types de graines et noix comme les graines de tournesol, de carthame et les arachides sont très grasses et peuvent rendre nos oiseaux obèses s’ils en consomment trop.

Mon opinion personnelle, et celle de beaucoup d’autres aviculteurs et vétérinaires, est que la moulée est de loin supérieure aux graines comme alimentation quotidienne. Elle est nutritionnellement équilibrée, peut se présenter sous différentes formes et couleurs et est facilement acceptée par les petits au moment du sevrage si elle leur est proposée à l’âge qui convient. Il y a toujours des exceptions, certains oiseaux ont besoin de graines dans leur alimentation. Je n’affirme en aucun cas que les graines et les noix soient mauvaises pour les oiseaux de compagnie mais, pour la plupart des perroquets et perruches, je crois qu’elles doivent être consommées avec modération, comme gâteries lors de l’apprentissage, comme suppléments, ou comme une partie (mais pas la totalité) d’une alimentation quotidienne équilibrée.

Un mot sur le gravier et ses dérivés
Comme c’est une ancienne croyance, beaucoup de gens pensent encore que le gravier est nécessaire aux oiseaux, mais cela est loin d’être le cas. Hormis les colombes et les cailles, la plupart de nos oiseaux de compagnie décortiquent les graines qu’ils mangent et, par conséquent, n’ont besoin d’aucune sorte de gravier pour faciliter le broyage de la nourriture dans leur gésier (estomac). Si on fournit du gravier à un oiseau et qu’il en consomme en trop grande quantité, le gravier peut se compacter dans son gésier et provoquer la mort de l’oiseau. Ce n’est pas la peine de prendre ce risque. À la place, on peut offrir des coquilles d’huîtres, car cela est sûr à 100 % et représente une bonne source de calcium.

Haut ↑

Laisser un commentaire