Préparer une trousse de premiers soins

SHSaulnierPar Sophie Hébert Saulnier, DMV
Hôpital pour oiseaux et animaux exotiques de Montréal

Les oiseaux sont des animaux fragiles et, en cas d’urgence, le vétérinaire aviaire n’est pas tout le temps près de chez soi. Voici les choses essentielles à avoir chez soi en cas d’urgence. N’essayez jamais de traiter votre oiseau vous-même, consultez dès que possible un professionnel.

Tout votre matériel doit être rassemblé au même endroit, afin de ne pas avoir à chercher lors d’une situation d’urgence. Choisissez un contenant durable — petit coffre, bac ou boîte — assez grand pour loger tout votre matériel.

La plupart des choses peuvent être facilement trouvées à la pharmacie ou chez le vétérinaire.

Quoi avoir dans un kit d’urgence

Outils :

  • Petit ciseau à bout rond : pour couper les bandages, fil enroulé autour de la patte, etc.
  • Pince à épiler : pour enlever les échardes, plumes, etc.
  • Pince hémostatique : pour enlever les plumes de sang (plume en croissance)
  • Coupe-griffe
  • Lime à ongle
  • Petite lampe de poche : pour mieux voir une plaie, dans la bouche, etc.
  • Seringue d’un format approprié à votre oiseau (habituellement
    1 ou 3 ml)
  • Coton-tiges (Q-tips)

Médication :

  • Saline stérile : pour nettoyer une plaie (des larmes artificielles peuvent faire l’affaire)
  • Solution de chlorexidine (0.05 % à 0.25 %) : désinfectant pour la peau
  • Solution hémostatique : pour arrêter les saignements
    • Poudre hémostatique (style quick stop) ou
    • Farine ou fécule de maïs ou
    • Bâton de nitrate d’argent (à utiliser pour les griffes seulement car toxique si ingéré et brûle la peau et les tissus) ou
    • Argile en poudre : peut arrêter un saignement ou servir à traiter les plaies superficielles

Optionnel

  • Charbon activé (toujours consulter votre vétérinaire avant d’utiliser) : Antitoxine lors d’empoisonnement
  • Solution d’électrolytes : ex : pedialyte
  • Gel d’aloès vera pur : pour traiter les brulures légères, coupures, etc.

Matériel à bandage :

  • Gazes stériles
  • Bandage auto-adhésif (vetrap)
  • Bandage adhésif (ne jamais mettre sur les plumes !)

Autres :

  • Serviette pour la contention (appropriée à la taille de votre oiseau)
  • Balance en grammes
  • Transporteur : pour aller chez le vétérinaire ou peut servir de cage-hôpital
  • Numéro de votre vétérinaire sous la main (ce n’est pas le temps de le chercher pendant que votre oiseau saigne…)
  • Numéro du centre d’urgence
  • Numéro d’un centre antipoison
  • Source de chaleur : tapis chauffant ou lampe chauffante

La cage-hôpital
Règle générale, un oiseau malade ou blessé bénéficiera d’un environnement calme (cage couverte sur trois côtés avec lumière tamisée), d’un apport en chaleur (autour de 28-32 C, à surveiller avec un thermomètre afin de ne pas surchauffer) et de nourriture et d’eau facilement accessibles. Mettez les perchoirs près du sol ou enlevez-les complètement en mettant une serviette au fond de la cage pour plus de confort si l’oiseau est faible ou peine à se percher. Une lampe chauffante ou tapis chauffant peuvent être utilisés, mais éviter les contacts directs avec l’oiseau, car des brûlures sont alors possibles.

On trouvera sous la rubrique « Que faire en cas d’urgence ? » les manières de réagir aux urgences les plus communes.

Haut ↑

Laisser un commentaire