Un perroquet qui veut faire la vaisselle / Dishwashing 101 with Parrot “Bidule”

CVersaillesPar Claire Versailles
Read the English translation  →

La résolution de Bidule
Au début de 2009, il semble que « Bidule », le perroquet gris du Congo mâle de ma sœur Denise, ait pris une résolution du Nouvel An qui allait le transformer en « aide ménager ». Comme Denise avait alors plusieurs oiseaux à sa charge, elle passait un temps appréciable à l’évier de la cuisine à nettoyer leurs divers accessoires. C’est à l’orée de ses six ans que Bidule s’est soudainement emballé pour une nouvelle activité qu’il exécutait aussitôt sorti de sa cage : se précipitant à l’évier de la cuisine, il prenait tour à tour tous les contenants qui se trouvaient à proximité et les jetait dans l’évier ; il se penchait ensuite pour faire le « brassouillage » de tout cela à l’aide de son bec ; s’il avait accès à un outil approprié (un torchon, une brosse à dent), il le manipulait abondamment ; une fois satisfait, il retirait les objets de l’évier un à un et les projetait sur le plancher de la cuisine. Voilà ! La vaisselle était faite ! Il ne faut surtout pas oublier de mentionner que tout ce rituel était ponctué de commentaires bien à propos : « je lave », « ça va être propre », « je lave très propre », etc.

Versailles_03_utile1Versailles_03_utile2

Comparaison oblige
C’était la parfaite réplique de ce que fait et dit Denise lorsqu’elle lave la vaisselle, en tous points sauf deux : Denise utilise de l’eau, et elle place les objets propres dans un évier d’appoint ou sur le comptoir. Bidule préférait lancer les objets vers le sol, sûrement pour le plaisir de créer un tapage. Comme il n’était pas apte à ouvrir le robinet d’eau, il n’en utilisait pas une goutte, ce qui produisait d’ores et déjà un vacarme lorsqu’il « déposait » ou manipulait les objets dans l’évier. On peut le dire, son style n’était pas exactement empreint de délicatesse…

Versailles_03_utile3

La motivation de Bidule
Rappelons d’abord que cette série de gestes que posait Bidule ne lui avait jamais été « enseignée » délibérément. Du jour au lendemain, il a accompli tout le tralala dans l’ordre sans crier gare. Inutile de dire que Denise en était restée stupéfaite et bouche bée, à part les fous rires qu’elle se devait de réprimer. Elle m’invita donc à aller constater la chose moi-même à la première occasion, selon une heure prédéterminée : Bidule s’exécuta sans tarder malgré ma présence et celle de mon caméscope. Subséquemment, nous avons maintes fois revu le spectacle, que Bidule présentait toujours dans la bonne séquence et avec grande minutie, et il fallait souvent compter jusqu’à 60 minutes avant que toute la vaisselle soit faite ! Par ailleurs, Denise et moi avions toujours le même problème : comment étouffer les fous rires que suscitait cette performance ! Cependant, comme nous nous y attendions, l’intérêt de Bidule pour la vaisselle s’est estompé graduellement au fil des mois pour ensuite disparaître complètement.

Il nous apparaissait que Bidule faisait la vaisselle parce qu’il avait conclu par ses observations de l’intérêt de cette activité si fréquemment répétée et, par surcroît, par son humain préféré. C’était donc une chose importante à faire. Cependant, la question se pose : pourquoi Bidule s’était-il décidé soudainement après plus de cinq années d’une constante observation de ce même rituel ? Il est possible que l’année 2009 ait sorti Bidule de sa période de puberté une fois pour toute, résultant en une confiance accrue qui l’a motivé à entreprendre des séquences de jeux maintes fois visualisées.

Vidéo à l’appui
En guise de conclusion, je vous invite à visionner Bidule à l’évier de la cuisine dans une courte vidéo disponible sur You Tube. Malheureusement beaucoup trop timide pour parler à la caméra, il n’y manque que ses interventions verbales.

Haut ↑

•    •    •

English translation by the author

Bidule’s New-Year Resolution
In early 2009, my sister Denise’s male Congo grey parrot “Bidule” apparently pledged a New Year’s resolution to help around the house! With several birds to care for, she necessarily spent some time at her kitchen sink cleaning their various accessories. Approaching his sixth birthday, Bidule suddenly began a new activity that had him rush to the kitchen sink at the first opportunity, first throwing all nearby containers into the sink, then shuffling them about with his beak, manipulating any worthwhile tool at hand (a rag, a toothbrush), and finally throwing all items in turn on the kitchen floor: dishwashing done! All with abundant descriptive and appropriate comments (“I’m washing”, “it will all be clean”, “I’m washing really clean”, etc.).

Comparing Behaviours
It was a perfect re-enactment of Denise dishwashing at her kitchen sink, save for two elements: Denise used water, and she set the clean dishes in an adjoining sink or on the countertop. Bidule preferred to throw everything on the floor, obviously delighted to create a racket. Since he wasn’t capable of opening the water faucet, Bidule used no water, which already produced quite a tumult when he dropped the items in the sink and “manipulated” them. It is fair to say that his technique was not exactly suffused with gentleness…

Bidule’s Motivation
It is important to note that Bidule’s dishwashing sequence was never intentionally “taught” nor encouraged through any kind of training. From one day to the next, he simply began to execute the whole series of behaviours without warning. Needless to say Denise was confounded and speechless, desperately trying to suppress her fits of laughter. She asked if I would like to come over so that I could witness the “activity”, so I paid a visit a few days later at a predetermined time: Bidule completed the entire ritual even in my presence and that of my videocam. We subsequently witnessed Bidule’s dishwashing procedure many times over, always meticulously performed in sequence, and it usually took up to 60 minutes before all the dishes were done! Each time Denise and I had the same problem: how to stop our giggling faced with such a performance! Eventually, though, as we had correctly anticipated, Bidule’s interest in dishwashing gradually decreased throughout the following months, and finally disappeared altogether.

It appeared to us that Bidule did the dishes because he had concluded through his observations that this activity must indeed be worthwhile if it was repeated so many times and, on top of it, by his preferred human. It thus became the “thing to do”. However, the question remains: why did Bidule suddenly decide to act after over five years of constantly observing the same ritual? Possibly the year 2009 saw an end to Bidule’s puberty, increasing his confidence and enabling him to perform play sequences visualized numerous times in the past.

Watch the Dishwashing Video
A substantially abridged version of Bidule’s dishwashing procedure is available on You Tube. The video has only one element missing from the sequence: unfortunately much too shy to speak on camera, Bidule does not offer his usual verbal commentaries.

Laisser un commentaire