L’importance de fourrager

SHSaulnierPar Sophie Hébert Saulnier, DMV
Hôpital pour oiseaux et animaux exotiques de Montréal

Vous avez certainement entendu parler du « Foraging », parfois traduit comme « Fourrager ». De quoi s’agit-il ? L’action de rechercher ou de travailler pour sa nourriture. Il s’agit pour certain d’un nouveau sujet à la mode dont on parle de plus en plus. Je considère personnellement plutôt que c’est d’être logique et de voir ce que les oiseaux font dans la nature quotidiennement et de s’en servir pour mieux vivre avec nos perroquets à la maison.

Saulnier_fourrager1

En nature, un perroquet peut passer jusqu’à 70 % de son temps actif (excluant le sommeil) à chercher et travailler pour manger. Dans notre maison, nous donnons à nos oiseaux de la nourriture décortiquée, dans un bol, directement prête à manger ; après une quinzaine de minutes, nos oiseaux ont fini de manger. Ce qui les laisse avec énormément de temps libre à occuper. Si nous calculons que le 30 % restant du temps d’un perroquet en nature est occupé à interagir avec les autres oiseaux (activités sociales) et à se toiletter ou toiletter les autres (bain, douche, se faire les plumes) principalement, et que la plupart des oiseaux sont seuls sans compagnon (humain ou aviaire) une bonne partie de la journée durant nos heures de travail, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi tellement d’oiseaux en captivité ont des problèmes d’endommagement du plumage (piquage, surtoilettage, surlissage). Ils n’ont rien d’autres à faire et tentent de s’occuper. (Il existe bien évidemment de très nombreuses causes aux comportements d’endommagement du plumage, dont plusieurs causes médicales ; assurez-vous toujours qu’il ne s’agisse pas d’un problème de santé avant de conclure à de l’ennui.)

Nos oiseaux, contrairement à nos chiens et chats, ne sont pas domestiqués depuis des milliers d’années et sont encore très près de leurs instincts naturels. En s’informant sur leurs comportements en nature, nous pouvons souvent mieux comprendre leurs réactions en captivité. Occuper et faire travailler votre oiseau pour sa nourriture lui fait dépenser de l’énergie, du temps et le fait réfléchir. On a donc un perroquet plus sage le soir au retour du travail et un oiseau plus heureux. Des études scientifiques ont été faites sur le sujet et lorsque le choix leur est offert, les oiseaux PRÉFÈRENT travailler pour leur nourriture plutôt que de la prendre dans un bol pour la même chose. Du plus petit au plus gros, adapté à leur taille et leur niveau d’intelligence, TOUS les oiseaux peuvent fourrager.

Comment commencer ? Avec des choses très simples et abordables, puis au fur et à mesure que votre oiseau comprend, allez vers des choses plus complexes.

Assurez-vous à chaque étape que votre oiseau a accès à de la nourriture en tout temps, nous ne voulons pas que toute sa nourriture soit cachée et qu’il ne comprenne pas comment aller la chercher. Répétez chaque étape plusieurs fois et si votre oiseau ne comprend pas, retournez à l’étape d’avant, ou faites des trous ou emballez la nourriture devant lui jusqu’à ce qu’il comprenne. Ces étapes sont des idées, pas une marche à suivre absolument !

  1. Commencez par déposer un papier sur le bol de nourriture (toujours mettre une autre source de nourriture pour commencer).
  2. Après quelques jours où l’oiseau enlève la feuille, emballez le bol dans du papier en le coinçant dans l’anneau qui le tient.

Saulnier_fourrager2

  1. Après plusieurs répétitions, on peut mettre des objets (sécuritaires) mélangés parmi la nourriture (papier déchiqueté, petites roches, billes de bois, pâtes alimentaires).
  2. On peut ensuite faire les deux, mettre différents objets et envelopper le bol.
  3. On peut ensuite mettre 2-3-4-5 bols dans la cage, tous enveloppés, et mettre un peu de moulée ici, une noix là, un petit jouet de pied. Et tout ça change de place chaque jour. Un bol peut être vide occasionnellement.
  4. On peut également faire une papillote ou une boule de papier avec une gâterie ou de la nourriture à l’intérieur.

Saulnier_fourrager3

  1. On peut utiliser de petites boîtes (céréales, papiers mouchoirs) et mettre un peu de nourriture au fond, puis graduellement fermer la boîte en y faisant des trous, puis éventuellement mettre des boîtes entières. Pour rendre la tâche plus compliquée, elles peuvent être remplies de matériaux (papier en boule, boule de vigne, pièce de jouet, etc.).

Saulnier_fourrager4

  1. Les assiettes offrant des occasions de fourrager sont très faciles à faire. Il s’agit de prendre un grand contenant plat (plateau, assiette en plastique résistant, assiette en carton), à mettre de la nourriture au fond, à la cacher avec des articles (papier déchiqueté, pâtes alimentaires, billes de bois, jouets), puis à mettre l’assiette à disposition de l’oiseau. Plus l’oiseau est à l’aise, plus vous pouvez augmenter l’épaisseur de substrat par-dessus la nourriture.

Saulnier_fourrager5

  1. Donnez les fruits et légumes plus complets au lieu de les couper en petite bouchées, donnez les noix en écaille, le brocoli en tête, les fruits avec la pelure (idéalement biologiques et lavés) : compliquez la vie de votre oiseau !
  2. Donnez les fruits et légumes en brochette et lorsqu’il sera habitué, suspendez la brochette au plafond de la cage pour un déjeuner plus acrobatique !

Saulnier_fourrager6

  1. Lorsque votre oiseau est assez habile, des dizaines de jouets commerciaux sont également disponibles. Choisissez en fonction de la taille et de la capacité de votre oiseau, certains jouets sont très difficiles !

Saulnier_fourrager7Saulnier_fourrager8Saulnier_fourrager9
Votre imagination est votre seule limite. La plupart des idées se font très rapidement et vous pouvez en préparer d’avance un soir par semaine en regardant la télévision pour gagner du temps le matin avant d’aller travailler. Tous les oiseaux peuvent et doivent faire du foraging ! C’est un des changements le plus positif que vous pouvez introduire dans la vie de votre oiseau.

De nombreuses ressources sont disponibles pour vous donner des idées, voici deux très bons sites web (en anglais seulement, mais avec beaucoup de photos) :
http://foragingforparrots.com/
http://www.parrotenrichment.com/

Beaucoup de jouets de foraging et de matériel pour en faire sont disponibles dans les animaleries et boutiques en ligne.

Soyez prudents dans vos choix de jouets et matériaux ! Tous les jouets ne conviennent pas à toutes les tailles d’oiseau et attention aux matériaux toxiques !

Amusez-vous bien !

Haut ↑

Laisser un commentaire